Jazz ensemble Solo
Jazz ensemble + ...
Pour les débutants
Compositeurs
Switch to English

Antoine Bailleux

Tous Compositions

Compositions pour: Jazz ensemble

Wikipedia
Antoine Bailleux est un violoniste et un éditeur de musique parisien, actif de 1761 à 1800 ou 1801.
Bailleux est marchand de musique de la Chambre et des Menus Plaisirs du Roi entre 1772 et 1778 ; puis marchand de musique ordinaire du Roi et de la famille royale 1779 à la révolution.
Il est l'éditeur principal des compositeurs Jean-Baptiste Davaux, du chevalier Joseph Bologne de Saint-George et de Gossec ; mais il publie aussi Grétry, Jean-Frédéric Edelmann, Jean-Baptiste Vanhal, Ignaz Fränzl, Ernst Eichner, Dittersdorf, Ivan Mane Jarnowick (Giornovichi), Carl Joseph Toeschi, Tommaso Giordani et Luigi Boccherini.
En 1777, il publie sous le numéro XXVI et le nom de Joseph Haydn, une série de six quatuors à cordes désignée ensuite comme opus 3. Depuis les années 1960, le recueil est plutôt attribué au grand admirateur de J. Haydn, et ami de Joseph Martin Kraus, le compositeur allemand Roman Hoffstetter. Cette pratique est assez courante chez les éditeurs, désirant améliorer la diffusion de leur production. Hoffstetter se serait moins vendu que Haydn.
Ses adresses parisiennes, figurant sur les pages de titre des partitions sont :
Son enseigne était : « À la Règle d'or ».
Les demoiselles Érard sont mentionnées comme « successeurs de feu Bailleux » en 1802.
Certains auteurs (Fétis notamment) ont donné une date de décès trop ancienne de dix ans, alors que l’Almanach du commerce de Paris de 1800–1801 le cite encore.
6 Symphonies, op. 5 de Gossec (Bailleux, 1762)
Concertos pour violons, op. 2 du chevalier de St-Georges (Bailleux, 1773)
Concerto pour clavecin, op. 18 de Schobert (Bailleux, 1776)
Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.
Bailleux, est l’auteur d’une Méthode raisonnée pour apprendre à jouer du violon avec le doigté de cet instrument et les différents agréments dont il est susceptible, précédée des principes de musique.
Nägeli (Zurich, 1792–1836)