Jazz ensemble Solo
Jazz ensemble + ...
Pour les débutants
Compositeurs
Switch to English

Arnold Bax

Tous Compositions

Compositions pour: Jazz ensemble

Wikipedia
Arnold Edward Trevor Bax (Streatham dans la banlieue londonienne, 8 novembre 1883 – Cork, Irlande, 3 octobre 1953) est un compositeur anglais.
Il passe son enfance à Hampstead dans un milieu bourgeois cultivé. Sa première composition au piano date de l’âge de 12 ans. Il excelle par la suite sur cet instrument même s’il n'en joue que très rarement en public. Il étudie à la Royal Academy of Music de Londres où il entre à l’âge de 17 ans. Il a pour professeurs Tobias Matthay au piano et Frederick Corder à la composition.
Il séjourne par la suite en Irlande, à Gleann Cholm Cille (Comté de Donegal), village situé sur la côte ouest qu'il devait fréquenter pendant trente ans et où il écrivit nombre de ses œuvres. À partir du début des années 1930, c'est vers l'Écosse qu'il va chercher l'inspiration, et il se rend régulièrement en hiver à Morar, petite ville située sur la côte ouest, où il séjourne à l'hôtel de la Gare et où il va orchestrer ses nouvelles œuvres ébauchées à Londres. Bax découvre l’œuvre littéraire de Yeats qui l’influence profondément par la suite. Il écrit d’ailleurs plusieurs poèmes dans des revues locales sous le pseudonyme de Dermot O'Byrne. L’occasion de s’initier à la musique russe lui est donnée lorsqu’il tombe amoureux d'une Ukrainienne, amour qui ne sera pourtant pas partagé.
Il se marie avec la sœur d’un pianiste espagnol célèbre en son temps, Carlos Sobrino. Il est anobli en 1937. Il cesse de composer en 1940, se consacrant notamment à une autobiographie, Farewell my youth (Au revoir ma jeunesse). Toutefois, il est nommé Master of the King's Music en 1941 et reprend sa carrière avec une productivité très atténuée.
Avant d'aborder l'orchestre, Bax composa pour le piano et pour la voix, et il faut rechercher du côté de Robert Schumann et de Frédéric Chopin pour trouver ses premiers modèles. Tchaïkovski, Richard Wagner puis Richard Strauss comptèrent aussi dans ses influences ultérieures, notamment pour leur technique d'écriture. Ensuite, l'Irlande, ses paysages, la mer, les autochtones et la musique populaire celtique l'inspirèrent. Il étudia par la suite l'orchestration de Claude Debussy, celles de Maurice Ravel et d'Igor Stravinsky, la musique nordique (il avait de l’admiration pour Jean Sibelius, et cela était réciproque). De toutes ces influences, Bax sut faire une synthèse et créer un style qui lui est personnel et immédiatement identifiable.
Sa musique est fortement enracinée dans le courant post-wagnérien et, contrairement à une grande partie de ses contemporains, il va garder cette orientation malgré les bouleversements de la Première Guerre mondiale. Ce néoromantisme est tempéré par des éléments impressionnistes, en particulier dans sa musique de chambre. Son style est foncièrement tonal/modal mais s'accompagne d'un réseau de contrepoint chromatique plus ou moins abondant selon l'ambition de l’œuvre. Il se définit lui-même comme un « romantique sans honte » : « Ma musique est l'expression d'un état émotionnel. Je ne suis pas intéressé par le son musical en lui-même ».
Le catalogue de ses œuvres comporte près de 380 numéros, avec des compositions orchestrales (7 symphonies, un concerto pour violon, un concerto pour violoncelle, plusieurs pièces symphoniques, dont Tintagel), des mélodies, des pièces pour piano et de la musique de chambre. On lui doit aussi la musique du film Oliver Twist, réalisé par David Lean en 1948.
Arnold Bax laisse environ 300 œuvres.
Symphonies :
Poèmes symphoniques :
Musique concertante :
Autres œuvres pour orchestre :
Un instrument :
Deux instruments avec piano :
Deux instruments avec harpe :
Trois instruments :
Quatre instruments :
Cinq instruments :
Six instruments :
Sept instruments :
Huit instruments :
Neuf instruments :
Sonates pour piano :
Autres œuvres pour piano (sélection) :
Œuvres pour 2 pianos (sélection) :
Environ 80 mélodies conservées sur un total d'environ 120.