Jazz ensemble Solo
Jazz ensemble + ...
Pour les débutants
Compositeurs
Switch to English

Ernő Dohnányi

Tous Compositions

Compositions pour: Jazz ensemble

Wikipedia
Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références »
En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?
Ernő Dohnányi (Ernst von Dohnányi en allemand ; Pozsony, 27 juillet 1877 – New York, 9 février 1960) est un compositeur, chef d'orchestre et pianiste hongrois. Il est le père de Hans von Dohnányi et le grand-père de Klaus et Christoph von Dohnányi.
« Vous pouvez résumer la musique hongroise en une seule personne, Dohnányi. »
Ernő Dohnányi est le fils de Frigyes Dohnányi, professeur de mathématiques au lycée royal catholique de Pozsony et également violoncelliste amateur de talent, et de Ottilia Szlabey. La famille remonte à György Dohnányi, anoblie en 1667 par Léopold I.
Ernő découvre la musique avec son père avant d'entrer à la Liszt Ferenc Zeneakadémia de Budapest. Il étudie le piano et la composition avec Carl Forstner, organiste à la cathédrale de Bratislava. En 1894, il devient l'élève d'István Thomán pour le piano et d'Hans von Koessler pour la composition. Il fait la connaissance de Béla Bartók, élève lui aussi. Dohnányi compose pendant ses années d'études un Quintette pour piano en ut mineur qui est largement diffusé à Vienne grâce au soutien de Johannes Brahms.
Après quelques leçons reçues d'Eugen d’Albert, Dohnányi fait ses débuts à Berlin en 1897 en tant que pianiste et rencontre un grand succès. Fêté comme le successeur de Franz Liszt, il se produit à travers toute l'Europe, notamment au Queen's Hall de Londres. Également chef d'orchestre, il défend les œuvres de ses contemporains, tel Béla Bartók. Il se rend aux États-Unis en tant que concertiste ou pour jouer de la musique de chambre.
Joseph Joachim l'invite à enseigner à la Hochschule de Berlin, de 1905 à 1915. De retour à Budapest, Dohnányi devient organisateur de concerts avant d'être nommé directeur de l'Académie de musique de Budapest en 1919, puis renvoyé la même année pour raisons politiques. Il retrouvera ce poste de 1934 à 1941.
En 1919, il devient directeur musical de l'orchestre philharmonique de Budapest où il joue aussi bien Bartók que Zoltán Kodály sans défendre sa propre musique. Parmi les élèves de Dohnányi, on peut citer Géza Anda, Annie Fischer, Edward Kilenyi, Bálint Vázsonyi, Georg Solti, Ľudovít Rajter, György Cziffra et Frank Cooper.
Après la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle il a perdu ses deux fils, opposés comme lui aux nazis, Dohnányi se rend aux États-Unis. Il subit une campagne de dénigrement de la part du nouveau gouvernement hongrois, désormais communiste.
Il enseigne pendant dix ans à l'université de Floride et continue à composer avec un intérêt particulier pour la musique folklorique américaine et le jazz. Sa dernière œuvre orchestrale composée en 1953, appelée American Rhapsody, est basée sur les chansons populaires On Top of Old Smokey et I am a Poor, Wayfaring Stranger.
À l'instar de Béla Bartók et Zoltán Kodály, Dohnanyi s'est inspiré du folklore hongrois, mais il est surtout redevable de l'influence de Johannes Brahms.
Il laisse 48 opus numérotés et environ 120 œuvres en tout.