Jazz ensemble Solo
Jazz ensemble + ...
Pour les débutants
Compositeurs
Switch to English

Karel Bendl

Tous Compositions

Compositions pour: Jazz ensemble

Wikipedia
Karel Bendl est un compositeur et chef de chœur bohémien, né le 16 avril 1838 à Prague en royaume de Bohême, et mort à Prague le 20 septembre 1897.
Karel Bendl a été initié à la musique par son grand-père qui lui a enseigné le piano. Il a appris le métier de gantier tout en obtenant en 1858 ses diplômes à l'école d'orgue de Karl Pietsch, où a été également éveillé son intérêt pour les nouvelles interprétations chorales, à deux voix ou polyphoniques. Un an avant sa sortie de l'école, il y a rencontré et a noué des liens d'amitiés avec Antonín Dvořák. Il avait déjà composé un certain nombre de petites œuvres chorales. En 1861 son lied Poletuje holubice a obtenu un prix et il a été immédiatement reçu très favorablement par les sociétés chorales locales. En 1864, Bendl a rejoint Bruxelles, où pendant un court moment, il a occupé le poste de second chef à l'opéra. Il s'est ensuite rendu à Amsterdam et à Paris. À Paris, il a été influencé par les œuvres pour la scène de Charles Gounod et Ambroise Thomas et tout particulièrement de Giacomo Meyerbeer.
En 1865, il est de retour à Prague et prend la suite de Bedřich Smetana comme chef de la société chorale appelée Hlakoe; il a occupé ce poste jusqu'en 1879, lorsque le Baron russe Dervies l'a engagé comme maître de chapelle de sa chapelle privée à Lugano et Nice. En 1881, il séjourne à Milan. Après son retour à Prague, il publie une série de petites pièces de salon de compositeurs célèbres. Il écrit également des recueils de petites pièces pour chœur d'hommes, qui sont édités sous le nom de Hlahol.
Après le départ d'Antonín Dvořák pour les États-Unis en 1894, Bendl a repris sa classe de composition au Conservatoire de Prague. Il a occupé ce poste jusqu'à sa mort.
Lejla, le premier opéra de Bendl, a connu le succès en 1868. Il a été suivi par Břetislav a Jitka (1870), Starý ženich, un opéra-comique (1883), Karel Škréta (1883), Dítě Tábora (1892), et Máti Míla (1891). Les autres opéras de Bendl sont Indická princezna, Černohorci, Čarovný květ et Gina. Sa ballade Švanda dudák a obtenu une grande popularité. Il a publié une messe en ré mineur pour voix d'hommes et une autre messe pour chœur mixte; deux cantiques sur "Ave Maria"; une sonate pour violon et un quatuor à cordes Op.119 en fa majeur; il a aussi écrit une grande quantité de mélodies et de chœurs, dont beaucoup sont considérés comme des biens précieux nationaux de la Bohême.
Plus de 300 dont :