Quintette à vent Solo
Quintette à vent + ...
Pour les débutants
Compositeurs
Switch to English

Henri Büsser

Tous Compositions

Compositions pour: Quintette à vent

Wikipedia
Henri-Paul Büsser ou Busser, né à Toulouse le 16 janvier 1872 et mort à Paris le 30 décembre 1973, est un organiste, compositeur et chef d'orchestre français.
Henri naît d'un père chanteur lyrique, organiste et compositeur, Fritz Büsser (1846–1879), d'origine suisse et de Cécile Dardignac, originaire d'une famille toulousaine et ariégeoise. Organiste de formation, Henri Busser est au conservatoire de Toulouse, l'élève de l'organiste Aloys Kunc à la maîtrise (1879–1884). Après un bref passage à École Niedermeyer où il étudie avec Alexandre Georges et Clément Loret. Il est reçu ensuite au Conservatoire de musique et de déclamation à Paris en 1889 et poursuit avec César Franck, Charles-Marie Widor pour l'orgue ; en composition avec Ernest Guiraud et surtout Charles Gounod, dont il est le seul élève. Faisant fonction de secrétaire musical de Gounod, il consacrera plus tard un livre de souvenirs à son maître. Un des autres amis proches de Busser est Jules Massenet.
Grâce à l'appui de Gounod et lui succédant, il est titulaire du Grand Orgue de l'église Sainte-Marie des Batignolles de Paris, puis de celui de Saint-Cloud à partir de 1892. Pendant deux ans, entre 1916 et 1918, il remplace régulièrement Louis Vierne au grand orgue de la cathédrale Notre-Dame de Paris.
En 1893, il remporte le Prix de Rome. Dès son retour d'Italie, il entame une carrière de chef d'orchestre. D'abord au Théâtre du Château-d'Eau, à l'Opéra-Comique et à l'Opéra Garnier (1905–1939). Dès la quatrième représentation, à la suite d'André Messager, et à la demande de son ami Claude Debussy, il dirige le Pelléas et Mélisande et toutes les autres représentations.
Il est nommé professeur de composition au Conservatoire de Paris en juin 1931, en remplacement de Paul Vidal, décédé. Parmi ses élèves figurent Henri Dutilleux, Jeanine Rueff, Odette Gartenlaub et Tomojirô Ikenouchi.
Élu en 1938, membre de l'Institut, au fauteuil de Gounod et Gabriel Pierné, il y siège jusqu'à un âge très avancé.
On lui doit aussi l'édition critique de l'opéra Mireille de Gounod publié en 1939. La partition originale ayant été égarée, l'édition Büsser est depuis ce jour, la seule conforme aux intentions du compositeur.
En 1954, il préside le jury de la première édition du Concours international de chant de Toulouse.
En 1958, alors âgé de 84 ans, il épouse Yvonne Gall (1885-1972), cantatrice et professeur au Conservatoire de Paris.
Henri Busser est l'auteur de plusieurs opéras, un ballet, six messes (dont Messe de Noël, Messe de Saint-Étienne et Messe de Domrémy), des poèmes symphoniques, et de nombreuses pièces pour clavier, tant pour orgue que pour piano.