Compositeurs
Switch to English

André Caplet

Voix
Piano
Harpe
Flûte
Violon
Violoncelle
Organ
Orchestre
Mixed chorus
Female chorus
Chanson
Mélodie
Musique religieuse
Pièce
Sacred cantatas
Cantates
Sacred hymns
Hymne religieux
Choruses
Ballade
par popularité

#

2 Petites pièces2 Sonnets3 Fables de Jean de la Fontaine3 petites pièces dans le style ancien5 Ballades françaises

A

Adagio for Violin and Organ (Adagio pour violon et orgue)

C

Chanson d'automneConte fantastiqueCorbeille de fruits

D

Dans la fontaineDétresseDivertissementsDouaumontDoux fut le trait

E

En regardant ces belles fleursEpiphanie

G

Green (Vert)

H

Hymne à la naissance du matin

I

Inscriptions champêtres

L

La cloche fêléeLa croix douloureuseLa mort des pauvresLa part à DieuLe miroir de JésusLe pain quotidienLe vieux coffretLes prièresLon lon la!

M

Messe (Juste)

N

Nuit d'automne

P

Panis angelicus (Panis Angelicus)Pâques citadinesParoles à l'absentePater nosterPie JesuPrière normande

Q

Quand reverrai-je, hélas!

T

Tu nous souriais

U

Un tas de petites choses

V

Viens! Une flûte invisible soupire
Wikipedia
André Caplet est un compositeur et chef d'orchestre français, né le 23 novembre 1878 au Havre et mort le 22 avril 1925 à Neuilly-sur-Seine.
André Caplet étudie la composition dans sa ville natale avant de partir au conservatoire de Paris. Comme Claude Debussy en 1884, il remporta le prix de Rome en 1901 (devant Maurice Ravel) avec une cantate intitulée Myrrha, ce qui fut à l’origine de leur amitié et de leur collaboration. Il quitta Rome et la villa Médicis pour gagner l'Allemagne où il apprit la direction d'orchestre. Il composa des œuvres vocales et religieuses, telles que la Messe des petits de Saint-Eustache-la-Forêt (1919), Pie Jesu (1919) et Le Miroir de Jésus (1923). Également chef d'orchestre, il créa le Martyre de Saint-Sébastien de Debussy en 1911. Il dirigea également à l'opéra de Boston de 1910 à 1914.
En 1914, nommé chef de l'orchestre de l'Opéra de Paris et, bien qu'exempté du service militaire, Caplet s’engage au moment de la déclaration de la Première Guerre mondiale. Gazé, sa santé l'empêchant de continuer sa carrière de chef d'orchestre alors qu'il était considéré comme l'un des meilleurs de son époque au niveau international, il se consacre ensuite essentiellement à l'orchestration (La Boîte à joujoux, Jet d'eau, Clair de lune de Claude Debussy) et à la composition avec une dominante religieuse (Messe à trois voix, La Part à Dieu, Le Miroir de Jésus : Mystères du Rosaire). Il est également l'auteur de Légende, qui comporte une partie significative de saxophone.
Ses œuvres instrumentales ont mis en musique des thèmes populaires persans, Salammbô de Flaubert (1902), le Conte fantastique d'après Le Masque de la mort rouge d’Edgar Allan Poe et la Suite persane pour double quintette à vent.
Il a épousé Geneviève Perruchon le 4 juin 1919, dont il a eu un fils, Pierre, né le 20 octobre 1920. Il a été l’amant d’Isadora Duncan.
« Hier, pour la première fois, j’ai entendu deux mélodies d’André Caplet sur des vers de Georges Jean-Aubry [...] Ce Caplet est un artiste. Il sait trouver l’atmosphère sonore et, avec une jolie sensibilité, a le sens des proportions ; ce qui est beaucoup plus rare qu’on ne le croit, à notre époque de musique bâclée, ou hermétique comme un bouchon ! »
Une partie de ses partitions manuscrites originales est conservée par la Bibliothèque municipale du Havre.
Il est inhumé dans la 22ème division du Cimetière de Montmartre.