Compositeurs
Switch to English

Giorgio Antoniotto

Violoncelle
Viole de gambe
Basson
Piano
Sonate
Adagio
Vivaces
Théorie de la musique
Writings
Music history
Theory
Pour les débutants
par popularité
12 Cello Sonatas, Op.1 (12 Sonates pour violoncelle, Op.1)Adagio et VivaceL'arte armonica (L'harmonique d'art)Sonata for 2 Cellos, Op.1 No.10
Wikipedia
Giorgio Antoniotto (Giorgio Antoniotto d'Adurni ; Milan, mai 1681 – Calais, 1776) est un théoricien italien, connu comme l'auteur d'un traité musical, L'arte armonica et comme compositeur de musique pour violoncelle.
Descendant de la branche milanaise de la noblesse génoise, la famille Adorno, Giorgio Antoniotto est né à Milan en mai 1681 de Bernardo Antoniotto et Maria Teresa Pavitte. Son baptême, signalés dans les registres de l'église de Santa Mattia alla Moneta, a lieu le 10 mai 1681.
Giorgio Antoniotto est bien éduqué devenant très accompli dans le domaine des arts, des langues, des mathématiques et de la musique. Sympathisant espagnol, contre les Autrichiens pendant la Guerre de la Succession d'Espagne (1701–1714), ses biens sont saisis et il est contraint de fuir l'Italie et rejoint le service espagnol, où il est engagé à plusieurs reprises dans les combats (seize fois), sans être jamais blessé. Après la fin de son engagement chez les espagnols, il enseigne les arts à Genève, fréquente les cours d'Europe, à Vienne, à Paris, à Madrid et à Lisbonne.
À Paris, il épouse une dame du nom de Percival et ont plusieurs enfants, morts en bas-âge. Sa femme meurt également, le laissant veuf. Le nom de sa femme et les détails de la vie des enfants n'ont pas été retrouvés.
À Paris, vraisemblablement à la suite d'un duel, il subit une blessure d'épée à la main. En raison de cette blessure, il abandonne le violon et donne la faveur au violoncelle.
Giorgio Antoniotto, est crédité de la négociation pour Isabelle de Parme, Reine d'Espagne de l'arrangement par lequel le célèbre castrat Farinelli (Carlo Maria Broschi), déménage de Londres en 1737 pour chanter pour le reste de sa carrière, à la cour d'Espagne.
Antoniotto voyage fréquemment en Angleterre. C'est là qu'en 1760, il publie son livre, L'arte armonica, rédigé en italien, mais traduit et publié en anglais. La préface du livre est traduite par un antiquaire anglais, le pasteur Samuel Pegge.
Giorgio Antoniotto meurt à Calais, âgé de 85 ou 86 ans, en 1766.