Compositeurs
Switch to English

Luzzasco Luzzaschi

Voix
Organ
Soprano
Madrigal
Ricercare
Canzona
Toccata
par alphabet
12 Madrigali per cantare e sonare (12 Madrigaux chant et bip)Canzon decimaToccata del quarto tuonoQuivi sospiri (Il soupire)Ricercari per Organo (Ricercari pour orgue)Ricercare del primo tono (Rechercher pour la première tonalité)Ecco il bel lauro verdeSe'l lauro è sempre verdeRicercare del secundo tonoTu ribello d'Amor (Vous rebelle de l'amour)
Wikipedia
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet musique classique.
Luzzasco Luzzaschi est un compositeur, organiste et pédagogue italien de la Renaissance tardive, né à Ferrare vers 1545 et mort dans la même ville le 10 septembre 1607.
Il aurait étudié avec Cyprien de Rore. Il a probablement étudié l'orgue avec Jacques Brunel et a peut-être aussi étudié le contrepoint avec Alfonso dalla Viola (en), après que le départ de Cyprien de Rore de Ferrare en 1558.
Son premier poste est celui de chef de chœur de la cathédrale de sa ville natale. Il devient organiste à la cour du duc Alphonse II d'Este en 1564. Pendant toute sa carrière, sa virtuosité à l'orgue, comme sur d'autres instruments à claviers, est soulignée par des commentateurs de son temps. À la cour d'Este, il est nommé directeur musical du célèbre « Concerto delle donne », pour lequel il compose de nombreux madrigaux, dont les Madrigali per cantare et sonare a 1-3 soprani en 1601.
En parallèle, il déploie une grande activité de pédagogue et sera le professeur de nombreux musiciens devenus ultérieurement célèbres, notamment Girolamo Frescobaldi.
Il meurt à l'âge de 62 ans et est enterré dans l'église des Carmélites (Chiesa dei Carmelitani) de Ferrare.
Luzzaschi a composé sept livres de madrigaux pour cinq voix, y compris les fameux Madrigali... per cantare, et sonare, a uno, e doi, e tre soprani de 1601. À la différence de plusieurs madrigalistes de son époque, Luzzaschi utilise une ligne de soprano riche en ornements, qui anticipe le style du premier baroque. Ce traitement original de la voix de soprano est évidemment lié à son poste de directeur du « Concerto delle donne » : ce sont essentiellement pour elles que Luzzaschi compose ses madrigaux. La haute qualité et le raffinement de ces chanteuses d'exception sont donc à l'origine de la richesse vocale et du style singulier de ses œuvres.
Outre les madrigaux, Luzzaschi a composé de la musique sacrée et publié une collection de motets à cinq parties : Sacrarum cantionum a cinque voci (1598).
Un dernier point distinctif de l'œuvre de Luzzaschi est l'existence de partitions de musique pour clavier.