Compositeurs
Switch to English

Triple Choral, Op.41 (Triple Chorale, Op.41)

Compositeur: Tournemire Charles

Instruments: Organ

Tags: Choral Musique religieuse

Télécharger des partitions gratuites:

Complete Score PDF 1 MB
Wikipedia
Charles Tournemire est un organiste, un improvisateur et un compositeur français né à Bordeaux le 22 janvier 1870 et mort à Arcachon le 4 novembre 1939.
Il épouse l'une de ses élèves, Alice Espir (1901-1996), née à Colombes (Hauts-de-Seine), premier prix de violon dans la classe de Lefort, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Tournemire fut le plus jeune élève de César Franck, l'élève de Charles-Marie Widor et remplaça en 1898 Gabriel Pierné (1863-1937) au poste d'organiste de la basilique Sainte-Clotilde à Paris. Il en fut titulaire de 1898 à sa mort en 1939.
En 1911, il est lauréat du prix Chartier de l'Académie des beaux-arts pour ses compositions de musique de chambre.
À partir de 1919 il enseigne au Conservatoire de Paris en tant que professeur de musique d'ensemble (formations diverses : trios, quatuors, quintettes, etc.).
Organiste renommé pour ses improvisations, ses œuvres pour orgue sont nombreuses, sérieuses et respectent la liturgie catholique, notamment à travers son recueil L'Orgue mystique (constitué des 51 messes de l'année liturgique catholique). Il a également composé des mélodies, des pièces pour piano, de la musique de chambre, huit symphonies et plusieurs opéras et oratorios. Ces derniers sont inédits, seuls existent les manuscrits conservés à la Bibliothèque nationale de France.
Ayant connu les débuts de l'enregistrement phonographique, Charles Tournemire a enregistré vers 1930-1931 en concert cinq improvisations sur des disques 78 tours. Ce témoignage exceptionnel de l'art improvisatoire a été immortalisé par Maurice Duruflé, l'un de ses élèves les plus célèbres, qui, patiemment, à partir de ces disques, a reconstitué et transcrit en partition ces chefs-d'œuvre, entre 1956 et 1958 :
Tournemire a également composé pour le piano, ainsi son cycle de Douze préludes-poèmes op. 58, dans la lignée d'Alexandre Scriabine, Claude Debussy et Maurice Ravel.
N.B. : Ces enregistrements conjuguent les avantages d'une qualité artistique reconnue, d'une bonne qualité technique et d'une durée généreuse. Toutefois, les présentes suggestions ne reflètent que l'avis de wikipédistes et ne sauraient être considérées comme des références indiscutables, tant en ce qui concerne le choix des œuvres que celui des interprétations.
Remarque: Ne sont indiquées ci-dessus que les œuvres figurant au catalogue "avec Opus". Les autres compositions de Charles Tournemire, qui sont restées "sans Opus", ne sont pas mentionnées.
Ces indications valent pour les œuvres dont Tournemire est le seul auteur ; pour la musique vocale il convient de vérifier aussi le statut de l'auteur du texte. Les improvisations sur des hymnes reconstituées par Duruflé (†1986) sont bien sûr protégées en fonction de ce dernier.