Jazz ensemble Solo
Jazz ensemble + ...
Pour les débutants
Compositeurs
Switch to English

Guillaume-Gabriel Nivers

Tous Compositions

Compositions pour: Jazz ensemble

Wikipedia
Guillaume-Gabriel Nivers, né vers 1632 à Paris, où il meurt le 30 novembre 1714, est un organiste et compositeur français.
Élève de Chambonnières et de Du Mont, il devient un organiste renommé. En 1654, il est nommé titulaire de l’orgue de l'église Saint-Sulpice. Il occupera ce poste pendant 60 ans, jusqu'à sa mort en 1714.
Il se marie avec Anne Esnault le 21 septembre 1668. Il est nommé le 19 juin 1678 à l'un des quatre postes d'organiste de la Chapelle royale, sur choix personnel de Louis XIV, avec Nicolas Lebègue, Jacques Thomelin et Jean-Baptiste Buterne.
En 1681, il devint également maître de musique de la reine, en remplacement d'Henri Du Mont. Toutefois, Nivers fut exclu, en avril 1683, parmi de nombreux candidats qui participèrent à un grand concours organisé par Louis XIV, afin de sélectionner quatre sous-maîtres de la chapelle royale. Il obtint encore, en 1686, un poste à la Maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr (institution religieuse pour l'éducation de jeunes filles nobles) en tant que claveciniste pour des représentations dramatiques. En 1708, il abandonne sa charge à la Chapelle royale au profit de Louis Marchand et, à partir de 1710, est assisté à Saint-Cyr par Louis-Nicolas Clérambault.
À sa mort, Nivers laisse des terres et une fortune évaluée à 200 000 livres, montant considérable qui témoigne de sa réussite.
Nivers a publié trois livres d'orgue, dans une gravure élégante et très soignée, soit plus de 200 pièces ressortissant de la suite pour orgue dans tous les tons ecclésiastiques, une Messe, des hymnes, Deo Gratias, Te Deum.
Ces livres d'orgue sont les premiers à être publiés en France depuis Jehan Titelouze. Avec son collègue et ami Lebègue, Nivers est le premier représentant du style organistique concertant qui trouvera son apogée avec François Couperin et Nicolas de Grigny.
Nivers laisse aussi une importante œuvre théorique qui est une source très utile pour la connaissance de la théorie et de la pratique musicales de cette époque :
Certains de ces écrits sont en préface de ses compositions.