Jazz ensemble Solo
Jazz ensemble + ...
Pour les débutants
Compositeurs
Switch to English

Louis-Nicolas Clérambault

Tous Compositions

Compositions pour: Jazz ensemble

Wikipedia
Louis-Nicolas Clérambault, né le 19 décembre 1676 à Paris, où il est mort le 26 octobre 1749, est un compositeur, organiste et claveciniste français.
Clérambault est le plus connu d’une grande famille de musiciens français où l’on se transmettait le métier de père en fils, attachée au roi depuis Louis XI. Avec son père Dominique Clérambault et ses fils César François Nicolas et Évrard Dominique, il apprend très jeune le violon et le clavecin ; à l'orgue, il est l’élève d'André Raison, organiste de l’abbaye de Sainte-Geneviève et des Jacobins de la rue Saint-Jacques. Il étudie aussi la composition et le chant avec Jean-Baptiste Moreau. En 1710, Louis XIV, ayant entendu une de ses cantates, en fut si content qu’il lui ordonna d’en composer plusieurs pour le service de sa chambre, et le nomma surintendant de la musique particulière de Madame de Maintenon. Organiste de l’église des Grands-Augustins depuis 1704, il succède à Nivers mort en 1714, aux orgues de Saint-Sulpice et à la maison royale de Saint-Cyr, malgré l’obtention par ce dernier de la survivance de ce poste au profit de son neveu et héritier, Jean-Baptiste Totin. Il y est responsable de la musique, tient l’orgue, fait répéter les chants et les chœurs... C'est à ce poste, qui lui est confirmé après la mort de Madame de Maintenon, qu’il développe le genre de la « cantate française », dont il est le maître incontesté. C'est par ce genre de composition que Clérambault s’est illustré : il en a publié cinq livres parmi lesquels on trouve celle d’Orphée, qui a eu beaucoup de vogue. Il succède en 1719 à son maître André Raison aux orgues de l’église des Grands-Jacobins. Il est connu pour être le premier maître de la sonate et de la cantate françaises, inspirées des modèles italiens, mais adaptées à l'esprit français, selon les principes de la « réunion des goûts » prônée par François Couperin. « S'il ne possède pas le génie ardent de Couperin, il est sans doute l'un de ceux qui réussissent la plus séduisante synthèse de la noblesse polyphonique française avec la souplesse lyrique et l'art du développement des Italiens, dans la tonalité d'une sensibilité gracieuse. »
Après la mort de Clérambault, son fils César François Nicolas lui succède aux orgues de Saint-Cyr, de Saint-Sulpice et des Grands-Jacobins. C'est un autre de ses fils, Évrard Dominique, qui succédera, par la suite, à César François.
Clérambault aurait composé Suite du Premier Ton et Grand Plein Jeu pour la franc-maçonnerie.
Ces deux recueils semblent destinés à ouvrir un cycle de pièces dans tous les tons, mais Clérambault ne leur donnera jamais de suite.
Basse et Dessus de Trompette, du Premier Livre d’Orgue - Suite du Premier Ton.
Registration :
Enregistré à l’orgue de Cintegabelle par Bastien Milanese.