Compositeurs
Switch to English

Samuel Capricornus

Voix
Soprano
Basse
Violon
Alto
Viole de gambe
Ténor
Alto
Cornet à bouquin
Basson
Musique religieuse
Sacred concerto
Concerto
Sacred songs
Chanson
Motet
Messe
Lied
Chaconne
Magnificat
par popularité

#

2 Lieder von dem Leyden und Tode Jesu

A

Ad te suspiroAdeste omnes fidelesAdesto multitudo coelestis exercitus

B

Beati inmaculati in via a 13 (Beati inmaculati via une 13)

C

Celebrabo te DomineChaconne in D major (Chaconne en ré majeur)Christus ist erstanden (Le Christ est ressuscité)Continuatio theatri musici

D

Der Gerechten Seelen sind in Gottes Hand (Les âmes des justes sont dans la main de Dieu)Der Herr ist gerecht in allen seinen WegenDer Herr ist mein Hirte (Le Seigneur est mon berger)Dulcis Christe bone JesuDulcissime amantissime benignissime

E

Exaudi me Domine

G

Gaudens gaudebo (Gaudens Gaudebo)Geistlicher Concerten Ander TheilGroß und wundersam sind deine Werk'

H

Heilig ist Gott der Herr ZebaothHerr Jesu Geist wahr' Mensch und Gott

J

Jauchzet dem Herrn alle Welt (Des cris de joie pour le Seigneur tout le monde)Jesu benigne â cuius igneJesu clemens pie DeusJesu du höchste GütigkeitJesu dulcedo cordium fonsJesu rex admirabilisJesus in pace imperatJubilus BernhardiJudica Domine iudica nocentes me

K

Kommet laßt uns auf den Berg des Herrn gehen

L

Lobet ihr Völker unsern Gott

M

MagnificatMass in G minorMein Gott und HerrMissa a 9 in G major

N

Nichtig ist doch was wir schätzen

O

O quanti labores, o quanti sudoresO venerabile sacramentumOpus aureum missarum

P

Paratum cor meum Deus

S

Salvum me fac DeusScelta musicaleSonata à 8 in A minor (Sonata à 8 en la mineur)Suchet den Herrn weil er zu finden istSurrexit pastor bonus (Pastor bonus Surrexit)

V

Venite ad me

W

Wenn ich fürs Gericht soll treten
Wikipedia
Samuel Friedrich Capricornus (né Samuel Friedrich Bockshorn le 21 décembre 1628 à Žerčice, près de Mladá Boleslav et mort le 10 novembre 1665) est un compositeur bohémien du début de l'ère baroque. Il travaille une grande partie de sa vie en Allemagne. Il y publie notamment son Theatrum Musicum, recueil de musiques sacrées où se perçoit l'influence des compositions de Heinrich Schütz.
Fils d'un pasteur protestant qui fuit avec sa famille la Contre-Réforme pour s'installer à Bratislava dans l'ancien Royaume de Hongrie, Samuel Capricornus étudie de 1643 à 1646 les langues et la théologie en Silésie. Après quoi, il devient musicien à la cour impériale de Vienne. Là, il se familiarise avec les compositions de Giovanni Valentini et d'Antonio Bertali. Après un court séjour à Reutlingen, il travaille comme professeur de musique privé à Bratislava pendant deux ans. De 1651 à 1657, il est responsable de la musique dans différentes églises et professeur de musique dans une école de la ville.
En mai 1657, il reçoit le poste de Kapellmeister à Stuttgart, position qu'il occupe jusqu'à sa mort. Son mandat à la cour de Wurtemberg cesse après une dispute avec Philipp Friedrich Böddecker, l'organiste de la collégiale. De 1661 à 1665, Capricornus a pour élève le futur compositeur Johann Fischer (1646–1716).
Compositeur prolifique, Samuel Capricornus signe des œuvres dans presque tous les genres en vogue au XVII siècle en Europe centrale. Il est considéré en son temps comme l'un des principaux représentants de la cantate et du motet (Konzerte) sacrés, assumant, tout comme Dietrich Buxtehude, une position de transition entre Heinrich Schütz et Johann Sebastian Bach.